Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

senior


logo macif2006

11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 16:36

La CFE-CGC a conduit cette séance du 11 décembre 2014 avec sérieux et a porté ses revendications pour un dialogue social efficace, de qualité et rénové.

L’exercice est classique dès lors que les deux parties recherchent un accord gagnant-gagnant.

Mais le projet remis par le MEDEF, sans aval de la CGPME ni de l’UPA est loin de l’objectif recherché par la CFE-CGC.

Une simplification poussée à l’extrême qui fait perdre au CHSCT sa véritable substance (et même plus financé en totalité par l’entreprise) ; des expertises réduites en nombre et en temps, risquant des avis non éclairés ; des procédures d’information-consultation cantonnées à l’instance unique faisant fi des problématiques locales ; les moyens donnés aux élus fortement amputés ; une gouvernance négligée et un parcours du militant à peine ébauché.

Alors à ce stade de la négociation, comment le Patronat peut-il envisager une séance conclusive le 19 décembre 2014 ?

Les blocages ne sont pas encore levés pour la CFE-CGC.

Pourquoi le Patronat est-il arque-bouté sur un changement total de paradigme qui va, par son projet, faire refleurir les contentieux de tout ordre ?

La CFE-CGC n’est pas dupe !

Le Patronat trouve, dans la négociation qui s’est ouverte, le moyen de réduire le poids du dialogue social en entreprise, dans les branches, en s’exonérant des lois qui depuis 1982 en passant par 2008, 2012 qui ont rendu plus fortes les instances de dialogue, d’échanges, de réflexion.

La CFE-CGC entend défendre le rôle des organisations syndicales dans l’entreprise parce que la confiance est l’une des clés d’une croissance à retrouver. Il est temps de prendre en compte le parcours du militant réclamé par la CFE-CGC, de valoriser son engagement et l'assessment syndical. La mauvaise volonté du patronat qui prône le dialogue social mais s'attache surtout à le faire fondre?

Pourquoi donc tant de freins, tant de dogmes de la part du patronat qui devrait porter la modernité et ses atouts, le dialogue social et sa richesse ?

La CFE-CGC se demande où se trouve la volonté d’entendre, de comprendre et donc de négocier de la part du MEDEF ! Le MEDEF fait du sur place !

La conclusion est encore loin !

Partager cet article

Repost 0
Published by Union Locale CFE-CGC de Boulogne-sur-Mer
commenter cet article

commentaires

SUPERM'AIDES

 

malakoffmederic2012

PROCHAINE REUNION

***
Lundi 08 septembre 17h30

Liens vers C.E.

Continentale Nutrition (Boulogne-sur-Mer)

Continentale Nutrition (Wimille)